Fasciathérapie

Fasciathérapie - EFT - Pédagogie Perceptive - Sophrologie - Catherine Pluys

La fasciathérapie telle que je la pratique, est une approche globale qui restaure un bien-être corporel, mental, émotionnel et spirituel. C’est véritablement la bonne santé de ces quatre piliers qui contribue à notre équilibre général.

Elle agit par l’intermédiaire de gestes lents, doux, enveloppants (glissés, pressions, points d’appui) profonds ou légers, qui amènent un relâchement psycho-tonique global. Il ne s’agit pas d’un massage sur la peau mais bien d’un toucher qui pénètre dans toutes les profondeurs du corps.

Sous l’effet de ce toucher spécifique, d’une écoute patiente, d’un dialogue non intrusif et respectueux, le corps se relâche et se dépose.

Le soin évolue alors vers des invitations progressives à libérer les tensions, les crispations, les blocages, les retenues tissulaires et à laisser la vitalité re circuler.

Dans cet état, le corps restaure ses équilibres naturels, retrouve accès à ses forces d’auto-régulation et se régénère.

Selon les situations, l’ensemble des changements d’états qui s’installent, peuvent alors offrir à la personne le sentiment d’être nettoyée, soulagée et profondément apaisée, réinvestie dans son espace propre et intime, plus centrée, ancrée en elle, ouverte, déployée, prête à réengager sa vie, ….

Les fascias

Les fascias sont de fines membranes ressemblant à une peau élastique translucide qui enveloppent tous les éléments anatomiques du corps (muscles, os, viscères …). Ce tissu est principalement constituée d’eau et de collagène et agit comme une matière d’enveloppement et de comblement.

Sous l’effet des stress physiques, émotionnels, psychologiques (choc, accident, maladie, tension mentale, surcharge émotionnelle…) ceux-ci se densifient et perdent leur mobilité (le collagène se transforme de l’aspect « sain » d’un liquide à un gel épais et dense), se contractent, souffrent (car fortement innervés) et créent des troubles fonctionnels musculaires, squelettiques, viscéraux, vasculaires et contrarient nos équilibres internes.

Normalement la « réversibilité » de ce tissu restaure sa qualité d’élasticité naturelle. Mais il est fréquent que sous l’effet d’un état de déséquilibre trop intense et/ou trop long, le corps finit par inscrire ces troubles en profondeur (mémoire corporelle) et a ne plus retrouver par lui-même un état de relâchement, clef de la santé globale.

Les fascias étant présents dans tout le corps sous la forme d’une continuité tissulaire sans interruption de la peau à l’os en passant par nos organes, nos nerfs, nos artères, ….ils constituent une véritable « chaine de résonance ». C’est pourquoi des restrictions dans une zone peuvent avoir des répercutions à distance et même affecter la globalité du corps.

C’est pourquoi pendant le traitement, et ce quelque soit le lieu où le praticien pose les mains, les effets de relâchement et de remise en mouvement, se répandent dans toute l’entité corporelle.

Les fascias étant de plus en plus clairement identifiés comme « notre inconscient incarné dans la matière », le travail va bien plus loin que la sphère physique et touche la dimension émotionnelle et psychique de la personne.

Liens